Le waifuisme est un courant apparu récemment dans l’histoire otaku. La première définition du terme « waifu » n’apparaît sur Internet que vers fin 2007. Toutefois, ce terme a une portée beaucoup plus large qui dépasse les limites de la culture otaku. Voici des informations essentielles pour vous renseigner davantage sur ce sujet.

Origine du mot Waifu dans la culture japonaise

Les Japonais ont adopté le terme Waifu, d’origine anglais, vers les années 80. À l’époque, les tendances et les comportements entre l’époux et son épouse au sein d’un couple changent très vite, de manière à ce que la culture a rendu inappropriée, selon les jeunes mariés, la façon de définir une femme comme conjointe qui se doit de rester à la maison. Effectivement, la gente féminine de l’époque s’est révoltée, le terme « kanai » qui était défini par « au sein de la demeure » n’était plus accepté par la majorité des femmes. Par ailleurs, le terme « danna » qui désignait l’époux et qui signifiait « maître », n’a plus été toléré, non plus, par les nombreuses femmes qui suivaient le mouvement.

Par conséquent, les couples modernes de l’époque ont supprimé ces mots de leur langage et ont décidé de reprendre les termes anglais « husband » et « wife », qui n’avaient pas de connotations particulières. Bien évidemment, ils ont modifié la prononciation. Par conséquent, l’époux est devenu « hazu » et l’épouse, « waifu ».

Petit à petit, ces termes ont été adoptés par les adeptes américains de manga et ont été employés pour désigner leurs personnages fictifs favoris. Par ailleurs, le manga Azumanga Daioh est l’un des tous premiers mangas qui ont répandu le terme « waifu ». Toutefois, ces termes faisaient déjà partie du langage japonais et ont été employé par l’animé avant cette propagation.

Définition du termes « waifu » dans la culture Otaku

Le terme « waifu » est utilisé pour désigner un personnage de fiction qu’un adepte de manga considère comme une épouse ou un époux. Le terme synonyme de « waifu » pour désigner les personnages fictifs masculins que les filles apprécient dans les anime est « husbando ». Par ailleurs, il est étonnant que le mouvement otaku en ligne ait opté pour le terme « husbando » à la place du terme issue de la culture japonaise « hazu » pour définir ce type de relation. Toutefois, sachez que dans la culture otaku, le terme « waifu » est également employé pour montrer l’appréciation que portent les femmes adeptes de manga à l’égard de leurs personnages fictifs masculins favoris. Certes, les étiquettes manquent de solidité.

Par conséquent, on peut donc déduire que le terme « waifu » est tout simplement utilisé pour désigner un personnage fictif qu’un fan apprécie. C’est une sorte de relation que le/la fan imagine dans sa tête. De plus, certains individus adoptent le waifuisme avec une certaine légèreté excessive. Très fréquent chez les jeunes d’aujourd’hui, la plupart trouvent cette tendance divertissante et réjouissante. D’autres pourtant, ont tendance à prendre la relation trop au sérieux, ce qui devient assez inquiétant, d’ailleurs. Effectivement, certaines personnes vont jusqu’à porter des alliances afin de montrer qu’ils sont mariés à leurs personnages fictifs. Leurs façons de vivre vont dépendre de leurs waifus. Pour ce type de fan, leurs waifus sont des vraies personnes qui ont des sentiments et qui peuvent ressentir la joie, la tristesse, la peur, la déception, etc.

 

 

Tags:

Comments are closed

Calendrier des articles
août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
La toute première série TV

C’est en 1946 que la BBC diffuse pour la première fois dans le monde une série télévisée. La série portait le nom de Pinwright’s Progress et n’a durée qu’une année.

Les produits dérivés arrivent de partout